Rechercher
  • Rechercher
  • Contact
Le retour à la maison

Le retour à la maison après une laryngectomie totale n’est pas facile. Nous en avons bien conscience. Mais au fil du temps, vous allez réapprendre à profiter de la vie.

Le saviez-vous ?

  • Vous pouvez réduire votre toux
  • Vous pouvez apprendre à réutiliser votre voix
  • Vous pouvez continuer d’apprécier les parfums et les saveurs
  • Vous pouvez profiter de la vie après une laryngectomie totale
La voix de Noëlle

Découvrez l’histoire de Noëlle, qui a su retrouver une vie de qualité après son opération.

Prendre soin de votre trachéostome devient chaque jour plus facile

Lorsque vous rentrez de l’hôpital, le fait de devoir prendre soin de votre trachéostome peut être décourageant. Cette tâche deviendra en réalité de plus en plus facile. Vous pourrez bientôt à nouveau apprécier la vie.

Votre trachéostome conduit directement à vos poumons, il est donc important de le garder couvert. Utilisez un échangeur de chaleur et d’humidité (HME) en permanence, de jour comme de nuit. Ce dispositif humidifie et réchauffe l’air que vous respirez. Il remplace ainsi les fonctions qui sont assurées par votre nez en temps normal.

Il est important que votre trachéostome soit toujours propre et exempt de mucus. Veuillez demander à votre médecin qu’il vous explique comment procéder. Ne le nettoyez surtout pas avec un objet assez petit pour tomber dedans, de manière générale rien qui soit plus petit que votre petit doigt. Il se peut que votre trachéostome se contracte légèrement à mesure que vous cicatrisez, ce qui est normal. Il ne faut pas cependant qu’il devienne trop étroit pour éviter que vous ne soyez essoufflé. Si vous pensez que votre trachéostome devient trop petit, veuillez contacter votre médecin sans attendre. Il vous faudra peut-être utiliser un Provox LaryTube (canule souple en silicone) pour maintenir ouvert votre trachéostome. Ce dispositif joue le rôle d’adhésif en maintenantt en place votre HME pour que vous puissiez l’utiliser 24 heures sur 24.

Une laryngectomie totale est une intervention chirurgicale consistant à retirer le larynx, qui est l’organe de la phonation. Après une laryngectomie, la respiration se fait à travers une ouverture créée dans le cou, et non plus par le nez et la bouche.

Bien que cet événement change radicalement la vie de la personne qui le subit, il ne l’empêche pas pour autant de continuer à profiter de la vie. La toux peut être réduite à un niveau minimal, vous pouvez réapprendre à parler et il est possible d’apprécier à nouveau les odeurs et les saveurs.

Les conséquences

Le larynx joue plusieurs rôles importants. Il abrite les cordes vocales, qui produisent le son de notre voix. Le larynx nous aide également à respirer et à avaler. C’est pourquoi l’ablation du larynx conduit non seulement à des changements dans la voix de la personne, mais également dans sa respiration, sa déglutition et son odorat.

Votre nouvelle voix

Notre voix nous permet d’exprimer nos pensées et nos émotions. Elle est en réalité indissociable de notre identité. La perte de votre voix naturelle peut avoir une incidence non négligeable sur votre capacité à communiquer. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe plusieurs moyens de vous rendre la voix. Après l’opération, vous allez très probablement suivre une rééducation avec un orthophoniste (logopède) pour réapprendre à parler.

Il existe essentiellement trois techniques d’acquérir une voix après une laryngectomie totale : la voix œsophagienne, l’électrolarynx et la voix trachéo-œsophagienne.

Cette dernière est la plus courante et celle qui présente les meilleurs résultats. Elle recrée la voix la plus naturelle, la plus fluide et la plus facile à comprendre.

Pour parvenir à recréer cette voix trachéo-œsophagienne, un implant appelé prothèse phonatoire est placé dans une petite ouverture pratiquée entre la trachée et l’œsophage.

Cette technique peut le plus souvent s’apprendre assez rapidement après l’opération, et elle est relativement facile à maîtriser.

On peut aussi vous donner un appareil électronique appelé « électrolarynx ». Il s’agit d’un dispositif que vous placez sur votre cou et qui génère, sur pression d’un bouton, des sons électroniques qui vous servent à communiquer.

Enfin, vous pouvez également apprendre la voix œsophagienne. Ce type de communication vocale consiste à envoyer de petits volumes d’air de votre bouche vers votre œsophage, puis de les rejeter par éructation.

Pouvons-nous vous aider avec quelque chose ?
Contactez-nous